Comment ?

Les consultations ont lieu au cabinet de Garbejaïre

Une séance dure 55 minutes. Le rythme est habituellement hebdomadaire, la régularité des séances est une clé de la réussite du travail thérapeutique.

Déroulement d’une séance : le (la) patient(e) s’assied sur un canapé, l’atmosphère est bienveillante et propice au dialogue pour s’exprimer sans contrainte. L’échange s’esquisse sous la forme d’un face-à-face authentique où nous prenons le temps d’aborder toutes les difficultés qu’il (elle) vit, c’est pourquoi la première séance est généralement plus longue que les suivantes. Rapidement, le (la) patient(e) est invité(e) à noter ses rêves et les raconter en séance. L’analyse des rêves est un outil de relation avec l’inconscient, d’autres techniques peuvent apparaître au cours de la thérapie pour favoriser l’avancée du travail sur soi.

A l’issue des premiers rendez-vous, si je le considère nécessaire et que j’estime être la personne qui convient, je propose au patient(e) de s’engager dans un travail thérapeutique dont j’expose alors le cadre. Sinon je le (la) dirige vers un confrère ou vers une autre voie.

Le travail psychothérapeutique est un chemin de libération des souffrances quotidiennes et d’individuation du sujet. Personne n’est jamais forcé ou conditionné, mais au contraire chacun est invité à développer ses propres ressentis, libre d’exprimer ce qu’il souhaite et de taire ce qu’il n’est pas prêt à dévoiler.

En revanche, rechercher sa vérité avec conviction est nécessaire pour permettre à ce travail de s’accomplir. Une relation de confiance s’établit d’emblée ou après quelques entretiens, l’expression des émotions et des vécus douloureux en est alors facilitée. Des questions amènent le (la) patient(e) à retrouver ce qui se rejoue de son histoire au présent et à s’interroger différemment sur sa situation, ses rapports avec autrui, son parcours, ses choix de vie.

Tout au long des entretiens je reste attentive à toute manifestation inconsciente. Thérapeute et patient(e) font alliance pour découvrir les résistances inconscientes qui sont sources de souffrance et limitent ses capacités, ses projets, ses envies.

Dans le cadre défini de la thérapie, au fil des séances, il (elle) modifie son regard sur ses difficultés, développe de nouvelles compétences, laisse émerger de nouveaux désirs, s’engage dans la voie de l’autonomie pour créer la vie qui lui correspond vraiment et vivre son quotidien avec plus de plaisir.